Mai 17, 2016
14083 Vues

Gladys, Guadeloupéenne essoufflée sous les coups de bite


Coucou, voilà Gladys, une Guadeloupéenne très chaude qui a toujours préféré les queues blanches, on sait pas pourquoi. Pourtant cette trentenaire revendique sa négritude, adore le gwo ka et défend le mouvement LKP mais pour le sexe, c’est totalement différent, les métropolitains l’ont toujours attirée et y a rien à faire pour ça. La voilà essoufflée sous les coups d’un bite d’un blanc d’une quarantaine d’années qui lorgnait sur son gros cul de capresse depuis longtemps et il est en train de mettre sa race à la Guadeloupéenne, lui fait mal et s’amuser dans sa chatte toute noire au taux d’humidité de 100%. Pas facile à manoeuvrer un gros cul aussi large et pulpeux, volumineux et généreux mais le blancos se démerde pas mal.


Catégories